Archives de catégorie : Evènements

Un projet de lecture spectacle : la recherche au théâtre

Depuis le mois de juillet 2020, l’équipe MIGSAN est engagée dans un travail aux côtés de la compagnie 3ème Acte afin de créer une lecture-spectacle à partir des recherches menées dans l’ANR MIGSAN.

Tout au long des terrains de recherche, l’équipe MIGSAN, en partenariat avec le Réseau Louis Guilloux, a collecté un ensemble de matériaux bruts (récits et notes de recherche) concernant les expériences de la santé de migrants et migrantes, de soignants et soignantes, de bénévoles mobilisé.e.s dans différentes villes en France. Soucieuse de partager les émotions qui ressortent de cette recherche, l’équipe a décidé de valoriser tout ce corpus avant qu’il ne soit archivé, et de le mettre à disposition d’un public large sous forme de lecture-spectacle.

La lecture théâtralisée porte sur la prise en soin, l’entrée dans le soin et la circulation dans le soin des migrants. Qu’est-ce que le public aura à apprendre, à comprendre, à penser?

  • il sera question de VIH, vu par les soignant.e.s, par les patient.e.s
  • on entendra des femmes parler de leur grossesse, de leur exil
  • on ira en maraude, la nuit
  • on écoutera une sage femme, une assistante sociale, une infirmière qui évoquent leur métier, leurs actions, leurs idées
  • on sera en immersion dans un squat, dans une chambre d’hôtel en hébergement d’urgence
  • on verra la recherche « en train de se faire »
  • on sera ému
  • on réfléchira ensemble aux solidarités et aux soins lors de débats suivant la lecture.

Une chercheuse, un médecin, et trois comédiennes se sont réunis lors de deux semaines de résidence de montage des textes à l’ADEC à Rennes du 29 juin au 10 juillet 2020, puis lors d’une résidence de restitution fin août 2020.

De septembre à novembre 2020, les membres de l’ANR MIGSAN finaliseront la « prise en mains » de la lecture théâtralisée, en partenariat avec l’ADEC.

A partir de novembre 2020, Anne-Cécile Hoyez et Pascal Jarno entameront une série de représentations en différents lieux à destination d’un public varié.

Distribution:
Interprétation: Anne-Cécile Hoyez, Pascal Jarno
Adaptation montage: Isabelle Bouvrain, Aurore Potel, Catherine Vigneau
Mise en scène : Isabelle Bouvrain
Création sonore : Mélodie Centurion, Catherine Vigneau
Co création : CNRS (UMR ESO), Cie 3ème Acte
Partenariat : Adec
Soutiens institutionnels: CNRS, DRAC

L’ADEC accompagne cette action en proposant un accueil en résidence pour une écriture et un travail sur le plateau, et en l’inscrivant dans sa programmation en 2020-2021.

La Cie 3ème Acte intervient dans cette recherche pour dresser le portrait sensible de ces parcours humains, sociaux et médicaux et pour rendre visible ce que vivent les migrants et leur interlocuteurs professionnels de santé sur le sol français.

Le CNRS, via le dispositif Comm’Lab, et la DRAC Bretagne via le soutien aux projets portant sur « Arts et Soins », appuient ce projet.

4ème Symposium MIGSAN

4ème Symposium organisé par l’équipe MIGSAN (ANR)

«Expériences de la santé et trajectoires de soin des primo-arrivants en France».

***

Thème : Trajectoires de la grossesse de femmes migrantes récemment arrivées en France

Paris – 22 octobre 2018

EHESP – Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord – Salle 410

(20 Avenue Geogre Sand – 93210 Saint-Denis)

Les recherches sur les grossesses des femmes en situation de migration porte sur une double particularité : elles s’intéressent d’une part à une prise en charge spécifique à un moment précis de la vie (celui de l’entrée dans la maternité) tout en se déroulant, d’autre part, dans un parcours migratoire. Elles traitent d’un évènement de la vie (pour le femmes et leurs familles) et d’un événement biographique (pour les sociodémographes). Ces grossesses s’inscrivent également dans une pluralité de parcours migratoires qui se conjuguent avec les conditions sociales et économiques dans lesquelles elles se déroulent. Dans cette journée d’étude, nous nous focalisons particulièrement sur les femmes migrantes prises en charge dans les permanences d’accès aux soins de santé (PASS) des CHU de Rennes et Strasbourg, c’est-à-dire que nous suivons une entrée par la précarité administrative.

Lors de cette journée, nous porterons une attention particulière à l’articulation entre conditions et lieux de vie de ces femmes avec le suivi de leur grossesse pour mieux appréhender comment elles sont prises en charge par les PASS puis par le système de santé et le domaine du social et du médico-social vers lequel elles sont censées être orientées. Par ailleurs, en restituant la parole de ces femmes, nous chercherons à identifier les processus (choix, contraintes) qui participent à leur accès aux droits de santé, les modalités qui impliquent ou non une adhésion de ces femmes au suivi de soins, les mécanismes qui dans les autres sphères de leur existence (l’hébergement, l’entourage, le réseau social) entravent ou facilitent l’accès aux soins.

DÉROULÉ DE LA JOURNÉE :

  • 9h00 – 9h30 : café d’accueil (salle 410)
  • 9h30 – 12h30 : « Trajectoires de soins des femmes enceintes migrantes suivies dans les PASS des CHU de Rennes et Strasbourg : restitution des recherches menées d’avril à juillet 2018 »

L’objectif de la matinée sera de lancer des échanges et débats pluridisciplinaires autour des résultats de la recherche.

Les échanges seront menés conjointement par des chercheuses en sciences sociales de l’équipe, ainsi que par des professionnels de santé des PASS des CHU de Rennes et Strasbourg et du Réseau Louis Guilloux (Rennes).

  • 12h30-13h45 : Déjeuner (plateforme du 4ème étage de la MSH Paris-Nord)
  • 14h–17 h : Comprendre et contextualiser les suivis de grossesses : exemples franciliens 

L’objectif de l’après-midi sera de centrer les échanges sur les contextes d’exercice de professionnels les configurations territoriales francilienne : comment s’organisent les activités en réseau dans le cadre francilien ? quelles sont les contextes de vie et les expériences des migrantes prises en charge sur ces territoires ?

Les points de départ des débats seront déroulés à partir des expériences des invité.e.s :

  • Priscille Sauvegrain reviendra sur ses travaux portant sur « les soins différenciés aux patientes perçues comme Africaines en maternité: une approche en méthodes mixtes »
  • Louise Virole présentera les recherches issues de sa thèse (soutenue en septembre 2018) sur les liens entre grossesse et reconnaissance du sujet, en interrogeant les parcours de soins de femmes enceintes primo-arrivantes en France
  • Maud Gelly, Paula Cristofalo et Clélia Gasquet-Blanchard présenteront une étude exploratoire en cours sur le suivi des femmes « étrangères » prises en charge à la maternité de l’hôpital Américain

La discussion sera ouverte à tous les participants à cette journée.

Contacts :      Anne-Cécile Hoyez, anne-cecile.hoyez@univ-rennes2.fr

                       Clélia Gasquet-Blanchard, clelia.gasquet@ehesp.fr

Vos déplacements à l’EHESP[1] :

  • Métro : ligne 12  – Station : Front populaire
  • RER :
    • B – Station : La Plaine – Stade de France puis bus 139/239
    • D – Station : Stade de France – Saint-Denis puis bus 139
    • E – Station : Gare Rosa Parks puis bus 239
  • Bus : lignes 139 / 239/ 512 – Arrêt : Front populaire – Proudhon

[1] Vous trouverez les liens pour accéder à la MSH sur le lien: https://www.mshparisnord.fr/contacts/plan-telephone-adresse/

5ème Symposium MIGSAN

<Intitulé de la Filière>

5ème Symposium organisé par l’équipe MIGSAN (ANR)

«Expériences de la santé et trajectoires de soin des primo-arrivants en France».

***

Thème : La mise en place de services et pratiques « mobiles » pour coordonner l’accès aux soins des migrants

Strasbourg – 11 avril 2019

Maison des Sciences de l’Homme

Salle des conférences

Allée du Général Rouvillois,

67000 Strasbourg

(tram C ou E, arrêt Observatoire)

Cette journée regroupera des temps d’échange autour du fonctionnement des structures de soin accueillant des personnes primo-arrivantes, sur les territoires d’étude et en dehors. L’objectif est de mener collectivement des analyses sur la façon dont se sont mises en place des actions « innovantes » et/ou « inédites » en matière de soins, de les replacer dans le temps long des changements institutionnels, et enfin d’analyser le paysage global des structures qui font « sas » dans l’accès aux soins pour les primo-arrivants dans différents contextes en France.

Cette journée est pensée pour offrir un cadre de réflexion sur l’histoire collective des structures de soins, de connaître les processus de transitions qui les ont touchées et leurs variabilités d’une région à l’autre, d’étudier les leviers et ruptures intervenus dans le paysage institutionnel et voir en quoi cela a suscité chez les professionnels des réponses adaptées à la double contrainte de l’éthique professionnelle et de l’éthique humaniste.

De plus en plus, sur le terrain, des pratiques relevant de l’« aller vers » se mettent en place. Vers quels publics « vont » en priorité les professionnels ? Dans quels domaines du soin et de la santé observe-t-on ces initiatives ? La journée proposera de faire un focus sur les équipes mobiles « allant vers » les primo-arrivants dans leurs lieux de vie –appartements, hôtels, squats ou rue. Il pourra s’agir d’ONG (Médecins du Monde à Strasbourg) ou d’équipes médicales mobiles (« visites de squat » ou de centres d’accueil de demandeurs d’asile par le Réseau Louis Guilloux (RLG) à Rennes).

Quelle est l’historicité des actions de ces structures ? Quelles sont les négociations qui sont effectuées afin de trouver, de maintenir ou de renouveler des financements ? Peut-on voir émerger une dimension réseau à l’échelle régionale et/ou nationale ?

DÉROULÉ DE LA JOURNÉE :

  • 9h00 – 9h30 : café d’accueil (salle des conférences, MISHA)
  • 9h30 – 12h30 : « Les actions de « L’aller vers » : restitution des recherches menées en 2017 avec Médecins du Monde Strasbourg »

L’objectif de la matinée sera de lancer des échanges et débats pluridisciplinaires autour du rapport de terrain « Les actions de l’aller-vers de Médecins du Monde – Strasbourg » (2018). Les échanges seront menés conjointement par des chercheuses en sciences sociales de l’équipe, ainsi que par MdM Strasbourg.

  • 12h30-13h45 : Déjeuner
  • 14h–17 h : Comprendre et contextualiser le travail de maraude et équipes mobiles

Les points de départ des débats seront déroulés à partir des expériences des invité.e.s :

  • Chloé Tisserand (sociologue) présentera sa recherche doctorale en sociologie (thèse en cours à l’Université Lille 3), qui porte sur « la médecine de l’exil » et notamment sur les façons de soigner dans le contexte des camps de Calais.
  • Aurélie Destouches (assistante sociale) et Edwige Poutot (médecin) présenteront leurs démarches de professionnelles en situation d’« aller vers » à partir d’expériences en addictologie à Marseille, tout en proposant d’interroger de façon réflexive ce type d’initiatives
  • Cécile Laporte (responsable « mission migrants » du Samusocial) et Isabelle Siffert (géographe) reviendront sur les actions et observations conduites sur le terrain parisien sur l’accès aux soins des migrants qui ont été pris en charge sur le territoire d’Ile de France.

La discussion sera ouverte à tous les participants.

Contacts :      Anne-Cécile Hoyez, anne-cecile.hoyez@univ-rennes2.fr

                       Anaïk Pian, pian@unistra.fr

Vos déplacements à Strasbourg :

De la gare pour arriver à la MISHA : tram C, dir. Neuhof, arrêt Observatoire (compter 30 min de porte-à-porte)

1er Symposium MIGSAN

1er Symposium ouvert organisé par l’équipe ANR MIGSAN «Expériences de la santé et trajectoires de soin des primo-arrivants en France»

24 février 2017.

  • 9h30 – 12h30 (salle 408) : Santé positive et soins ordinaires en contexte résidentiel précaire : le cas du squat.

Invitée : Marion Lièvre (post doctorante, ANR MARGIN)

Le squat apparaît comme l’archétype du logement précaire et prend des formes spécifiques dans les villes que nous étudions (squats de migrants peu denses, mais très « visibles »). Comment les primo-arrivants habitants d’un squat appréhendent-ils le lien entre santé et conditions d’hébergement éphémères ? Quels sont les impacts de la vie en squat sur la santé et sur les modalités de recours aux soins ?

Les échanges seront initiés en prenant appui sur les travaux de Marion Lièvre et de Céline Bergeon et Anne-Cécile Hoyez (ANR MIGSAN).

  • 12h30-13h45 : Déjeuner (sur place, offert)
  • 14h–17 h (salle panorama) : L’engagement des chercheur.e.s sur les terrains à la croisée entre trajectoires migratoires, corps et santé.

Invité.e.s : Caroline Izambert (doctorante en histoire, responsable plaidoyer et mobilisations citoyennes à Aides), Mickaël Neuman (directeur d’études au C.R.A.S.H., MSF), Simona Tersigni (MCF en sociologie, Université Paris Nanterre – Sophiapol).

En prenant appui sur l’argumentaire ci-joint, nous échangerons sur 3 grandes questions transversales :

  • la position de chercheur.e en terrain de négociation 
  • la question et les enjeux moraux et déontologiques soulevés sur ces terrains
  • le contexte de restitution/retour aux enquêté.e.s.

Les points de départ des débats seront déroulés à partir des expériences des invité.e.s.

Lieu : EHESP, Campus de la Plaine Saint Denis.

20 avenue George Sand

93210 LA PLAINE SAINT-DENIS

Métro Front Populaire ligne 12/RER B la plaine stade de France

Un café-accueil sera organisé à partir de 9h00 (salle 408) 

Symposium ARRECO / MIGSAN

En partenariat, les programmes de recherche ARRECO (Université de Nantes / UMR CENS) et MIGSAN (UMR ESO/Université Rennes 2) organisent un symposium consacré à « La vulnérabilité physique et psychique des demandeurs d’asile. De la genèse d’une catégorie à ses usages »

Le symposium se tiendra le 18 octobre prochain à l’Université de Nantes.

L’évènement est ouvert à toutes et tous, il est gratuit, et l’inscription est obligatoire, via ce lien . Cette inscription nous permettra de vous faire parvenir le programme finalisé, voire des informations de dernières minutes et nous rendra plus facile l’organisation des journées.

Autour de l’exposition « Exils&Trajectoires »

Fabrique de la recherche mardi 15 janvier 2019 à 18h en présence de François Lepage et Anne-Cécile Hoyez. Leur présentation, suivie d’échanges avec les participants, permettra d’interroger la complémentarité et les différences d’écriture et de lecture du monde par les artistes et les chercheurs en sciences sociales. Autour de l’exil, quelles coopérations ? Quelles connaissances produit-on ? Ces questions seront l’occasion d’aborder une réflexion plus globale sur les écritures des savoirs des sciences sociales et leurs fonctions d’utilité publique.

Exposition Exils & Trajectoires à la BU Lettres

 

L’exposition Trajectoires à Brest

L’exposition Trajectoires, couplée avec les travaux de François Lepage ‘Exils, dans la lumière’, sera visible à partir du mardi 4 décembre à la Bibliothèque Universitaire de l’UBO (Brest).

Le vernissage aura lieu le 4 décembre à 18h30.

Une soirée d’échange et débats le 15 janvier à 18h30.

https://www.univ-brest.fr/outils/actualites//Exposition–Exils-et-trajectoires-.cid180836

3ème Symposium MIGSAN

3ème Symposium organisé par l’équipe MIGSAN (ANR)

« Expériences de la santé et trajectoires de soin des primo-arrivants en France ».

***

Thème : Les trajectoires de soins, expériences de la santé et contextes d’exercice en situation de chronicisation de la maladie (VIH)

***

Poitiers – 27 avril 2017 MSHS – Maison des Sciences de l’Homme et de la Société Salle Guillaume Le Troubadour Bâtiment A5 5, rue Théodore Lefebvre – 86073 Poitiers

La question des rapports entre le continuum des soins et les conditions d’existence des primo-arrivants se pose avec une acuité particulière dans les situations où la maladie s’installe durablement et nécessite une prise en charge médicale longue et complexe. Comment cette chronicisation est-elle vécue par les migrants dans les établissements de soins et à l’extérieur ? Quelles ressources mobilisent-ils au quotidien et dans la perspective d’un mieux-être ?

Comment les professionnels prennent-ils en charge les primo-arrivants qui sont des patients au profil sanitaire et social spécifique ? Comment se mobilisent-ils pour assurer la coordination de soins pour des malades aux conditions de vie précaires ? Ces questions nous conduiront à nous interroger sur l’organisation des services hospitaliers, et sur la flexibilité des normes mobilisées dans les situations de soins estimées complexes ou atypiques.

8h45 – 9h15 : café d’accueil (cafétéria, 1er étage de la MSHS)

9h15 – 12h15 : « Comprendre la prise en charge médicale et sociale des migrants atteints du VIH : pour construire des partenariats opérants entre les professionnels de la santé et des sciences sociales »

L’objectif de la matinée sera de lancer des échanges et débats pluridisciplinaires autour des résultats de la recherche. Les échanges seront menés conjointement par des chercheurs en sciences sociales, Victoire Cottereau (géographe), Hélène Marche (sociologue), Sylvie Morel (sociologue), ainsi que par des professionnels de santé Jean-Marc Chapplain et Hélène Leroy (infectiologues).

Dans un second temps, un contre-point effectué par Marjorie Gerbier-Aublanc (anthropologue) permettra l’ouverture à la discussion à l’ensemble des invités, dont : les représentants des COREVIH des régions étudiées (Bretagne, Pays de Loire, ex-PoitouCharentes/Nouvelle-Aquitaine), infectiologues exerçant dans les CHU qui entrent dans le programme.

12h30-13h45 : Déjeuner (sur place, offert)

14h–17 h : Comprendre les conditions d’exercices autour du VIH et des hépatites dans les territoires et lieux « sous contraintes »

L’objectif de l’après-midi sera de centrer les échanges sur les contextes d’exercice de professionnels dans différentes configurations territoriales : comment maintenir une activité en réseau dans le cadre des configurations ou reconfigurations régionales ? Comment travaille-t-on dans le cas de l’exercice dans des petites villes ? Et, plus généralement, comment exerce-t-on dans les contextes actuels d’évolution de l’institution hospitalière ?

Les points de départ des débats seront déroulés à partir des expériences des invité.e.s :

Brigitte Trégouët, médecin généraliste à La Roche sur Yon

Pascale Goubin, infirmière en éducation thérapeutique du patient et TEC au service maladies infectieuses du CHU de Caen

Cédric Arvieux, infectiologue au CHU de Rennes et président du COREVIH Bretagne • Eric Billaud, infectiologue au CHU de Nantes et président du COREVIH Pays de la Loire

Audrey Boumier, coordinatrice du COREVIH Pays de la Loire

Gwenaël Le Moal, infectiologue au CHU de Poitiers La discussion sera ensuite ouverte à tous les participants à cette journée.

Matthias Thibeaud, chargé de mission « Observatoires », AIDES.

Contacts :

-Anne-Cécile Hoyez, anne-cecile.hoyez@univ-rennes2.fr

-Victoire Cottereau, victoirecottereau@hotmail.com

-Sylvie Morel, sylvie.morel@univ-nantes.fr

Vos déplacements à Poitiers :

• Du centre-ville à la maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS) : Vous pouvez prendre le bus n°1 (direction Champlain) et descendre à la station « Cité U »

• De la gare SNCF à la MSHS : vous pouvez prendre le bus n°9 (direction Champlain- Centre équestre) et descendre à la station « Haut-Martin »

Photos prises par Clélia Gasquet et Victoire Cottereau le 27 avril 2018