Café Géo à Nantes!

Café Géo à Nantes: « L’interprétariat médico-social et le prise en charge des demandeurs d’asile »

La thématique de ce Café Géo s’appuie sur une recherche pluridisciplinaire en cours, qui implique la géographie, la sociologie et la santé publique.

A trois voix, les intervenant.e.s présenteront les résultats de cette recherche conduite sur deux terrains en France (Bretagne et Alsace) et soulèveront les enjeux traversant aussi bien le domaine des migrations internationales (notamment la demande d’asile) et celui de la santé publique, en s’appuyant sur la figure de l’interprète et des structures qui contribuent à la professionnalisation de l’interprétariat dans le champ de la santé.

D’une part, en adoptant une approche socio-spatiale, les débats porteront sur les dynamiques de professionnalisation de l’interprétariat ainsi que les logiques d’engagement des interprètes. D’autre part, les propos porteront sur la mise en place de dispositifs d’interprétariat médico-social à destination des demandeurs d’asile. Comment, à différentes échelles du territoire (commune, département, région) se structurent ces dispositifs visant à favoriser l’accès aux soins et plus largement au droit d’un public identifié comme vulnérable ? Comment les acteurs locaux se mobilisent pour faire reconnaître un besoin social spécifique (l’interprétariat) ? Comment se mettent en place des coopérations au sein d’autres systèmes locaux ?

Les résultats seront analysés à la lumière de la question des mobilités : comment une double lecture des mobilités sociales et des mobilités spatiales des interprètes conduit à interroger les dynamiques de professionnalisation de l’interprétariat ainsi que les réalités d’exercice de ce métier à l’échelle nationale et locale.

Pascal Jarno, médecin de santé publique au CHU Pontchaillou à Rennes, présentera les la place l’interprétariat dans le système de santé publique français : comment l’interprétariat peut améliorer la prise en charge des patients ? Quelles sont les difficultés qui se posent, notamment en matière de coûts et d’adaptation des pratiques professionnelles ?

Anaïk Pian, enseignante-chercheuse en sociologie à l’Université de Strasbourg, reviendra sur l’analyse des carrières des interprètes dans le domaine de la santé, un métier majoritairement occupé par des personnes ayant elles-mêmes connu une migration, exercé suivant des profils très variés.

Anne-Cécile Hoyez, chargée de recherche au CNRS (UMR ESO/Université de Rennes 2), exposera les résultats de l’exploitation cartographique des agendas d’interprètes pour analyser les conditions d’exercice d’un métier particulièrement mobile, et pour interroger la dimension territoriale des ressources et besoins en interprétariat.

Programmes de recherche :

  • IMSODA : « L’interprétariat médico-social et la prise en charge des demandeurs d’asile » (financement Réseau National des MSH -2016-2017 / Coordination Anaïk Pian, Université de Strasbourg/UMR CNRS DYNAME)
  • MIGSAN : « Expériences de la santé et trajectoires de soins des populations primo-arrivantes en France » (financement ANR 2016-2019 / Coordination Anne-Cécile Hoyez, UMR 6590 ESO/Université Rennes 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *